AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LOKI

Aller en bas 
AuteurMessage
Loki
Apprenti-marinas
Apprenti-marinas
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 39
Date d'inscription : 20/10/2006

Feuille du marina
Ecaille: armure de cuir
Equipe: Légion Myisis Légion Myisis
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: LOKI   Lun 4 Déc 2006 - 21:45

Salut à vous ô oracles de Poséidon, je suis Lochiandros fils d'Alebios de macédoine et de Cielna de samothrace.
Depuis ma plus tendre enfance je fûs bercé par les chants épiques dédiés à Hercule, Persé et Ulysses.
D'aussi loin que je me souvienne j'ai toujours su que ma destinée serait liée à la mort, mais les Parques avaient, pour moi, tissé les fils les plus étranges et surprenants que l'homme puisse imaginer.

Mon père était marchand, il tenait sa fortune de relations économiques privilégiées établies entre la Macédoine, Troie et Athènes.
Cet homme bedonant et bon vivant ne pensait pas faire de tous ses fils des guerriers mais l'Oracle de Thèbes lui avait dit autrefois que deux de ses fils devraient mourrir par le glaive pour que sa descendance soit honorable, alors sans poser de questions il s'exécuta et, ne sachant pas lesquels d'entre nous devaient s'illuster au combat, nous fît envoyer à Sparte moyennant finances les uns après les autres afin de nous préparer à l'entrainement des soldats d'élite.
Quand je revins de Sparte j'avais 8 ans, je ne savais rien de la vie, mais je savais déja comment chasser, me nourrir et...tuer. Lorsqu'après 7 ans d'exil je voulus rencontrer mon père c'est, en fait de père, mon tuteur qui se présenta à moi, m'attendant dans la cour pour me présenter mes frères...

Ils étaient deux, Sylas le plus vieux d'entre nous était le plus doué il possédait apparemment déja une grande maîtrise du cosmos et je revais déja de l'égaler au moment ou je commençais l'entrainement.
Aedrios était un enfant sage, doué en tout mais pas très efficace en combat, mon père avait toujours redouté le moment ou il devrai partir, il était persuadé qu'Aedrios mordrait la poussière le jour même ou son pied foulerait un champ de bataille.

Bien que n'ayant jamais été unis auparavant une grande affection naquit entre nous trois, après tout nous partagions une destinée unique et bien que distant, père nous avait toujours enseigné l'importance du sang. De plus nous pensions que rester unis nous permettrai de survivre à l'entrainement de notre tuteur et maître d'armes : Léothos.

Léothos de Mycennes était vieux et gras, à chaque heure de la journée il paraissait sombrer plus profondément dans la décadence, mais il nous était impossible de ne pas lui obeir, pour je ne sais qu'elle raison il avait un pouvoir total sur nous et nous tenait dans la paume de sa main.
De plus, parfois, lorsqu'il évoquait d'anciens combats livrés pour son dieu et maître Zeus, il se perdait dans ses souvenirs et nous laissait entrapercevoir une étrange aura qui malgré lui trahissait sa rage.Nous ressentions alors presque physiquement la violence des combats d'alors et ne pouvions imaginer atteindre un tel niveau de puissance.
Chacun d'entre nous s'entrainait dur pour obtenir son attention et bénéficier de ses meilleures techniques au plus tôt mais c'était bien sur Sylas qui devait jouir le premier de l'enseignement de notre maître.
Je fis ensuite mes preuves et pus développer mon cosmos, la technique de Léothos était en grande partie basé sur la vitesse d'execution et la concentration et son attaque ultime le "plasma rain" développait des frappes si concentrées qu'elle formait également une barrière hermétique à toute attaque ennemie. Lorsque mon frère Aedrios acheva lui aussi son entrainement nous nous imaginions deja tous trois écumer les rangs ennemis et faire retentir notre nom mais il en fût autrement...

Le jour ou plusieurs des partenaires de mon père lui demandèrent de choisir son camp dans la bataille qui opposait les dieux, Alébios crût voir un signe de ces derniers, il pensa que le moment était venu d'accomplir notre destinée et clama haut et fort que si tous ses fils étaient des guerriers, c'était pour qu'il n'ait pas à choisir entre les différents maîtres de la grèce.

Moins de deux jours plus tard nous étions sur le départ, Sylas pour Athènes, Aedrios vers la Phrygie ou il devait parfaire son entrainement et moi pour Cythère, un avant poste autrefois spartiate mais qui depuis dix ans servait de base avancée à toutes sortes d'armées barbares.

Et c'est alors que ce joua notre destin, quelques mois plus tard, lors d'une bataille épique qui jusque là tournait à mon avantage, je vis deux ombres se suivre et s'éloigner du champ de bataille.
Je suivis ces deux hommes dont l'aspect familier m'intriguait. Le premier se retourna vers l'autre et lui asséna un coup d'une rare violence, mais à ma grande surprise le second esquiva cette attaque avec une extrème facilité.
Une voix jaillit alors en même temps de la bouche du deuxième homme et de ma mémoire:
Aedrios!!
Le premier homme se retourna alors brusquement et marquat un temps d'arrêt..
Sylas??

Alors je compris que mon père nous avait maudit, mes deux frères devaient maintenant s'affronter bien qu'Aedrios n'était pas notre ennemi puisqu'il ne combattait pas pour Athéna, Et moi, si Sylas survivait, je devais prendre sa vie pour honorer mon dieux et maître Poséidon.
Laisses moi partir Sylas, j'ai vu ce que je voulais et n'aie nul besoin de t'affronter!!
Laisses moi rire Aedrios, crois tu réellement que frère ou pas je laisserai quiconque espionner l'armée d'Athéna et s'enfuir impunément, c'est mal me connaître..Prépares toi à m'affronter et à mourrir!!

Mes frères s'affrontèrent alors et étrangement c'est Aedrios qui, maintenant qu'il savait à qui il se mesurait, prenait le dessus sur Sylas, ils esquivèrent toutes leurs attaques respectives et vînt le môment ou Aedrios s'exclama...
Il est écrit sur les fils de notre destin que nous en viendrions là mon frère, sors ton glaive et battons nous comme le commun de nos semblables...
Alors Sylas s'exécuta, exécuta également Aedrios sous mes yeux et me donna la force de regarder mon destin droit dans les yeux, je sortis de l'ombre et me découvris le visage et c'est avec le glaive de mon frère Aedrios que je pris la vie de Sylas, sans un regret, sans remords et avec une sérénité qui devait ensuite me valoir le surnom de loki "l'impassible".

Je maudissais alors à mon tour mon père pour sa stupidité et son ignorance il avait fait de nous des ennemis et vivait persuadé d'être à jamais couvert de gloire.
Pourtant j'étais moi même peu éprouvé par la mort de mes frères et ressentais une plénitude apaisante depuis la mort de ces derniers..
J'étais devenu ce jour là un chevalier de Poséidon, aucun sentiment et aucun ennemi ne viendrait plus s'opposer à la gloire de mon dieux car je ne ressentais plus ni pitié, ni peur, ni peine.
Je vivais pour l'honneur et la gloire de mon maître Poséidon et quiconque s'interposerait devrai mourrir, terrassé par la puissance de mon cosmos...
Revenir en haut Aller en bas
 
LOKI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» THOR VS LOKI DIORAMA
» Möser Karl Gerät Loki 041
» Loki, Le Détective Mythique
» On me parle d'un One-shot avec les X-men, la division Alpha et Loki ????? ça vous parle ?
» Hans Hans the Biking Viking : Leaving Loki's Lockup

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire Sous-Marin :: Forum RP :: [RP] Background du Clan et des Marinas-
Sauter vers: