AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Murtag

Aller en bas 
AuteurMessage
Murtag
Officier marinas
Officier marinas
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 30
Date d'inscription : 23/09/2006

Feuille du marina
Ecaille: armure de cuir
Equipe: AbyssSlayers AbyssSlayers
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Murtag   Sam 2 Déc 2006 - 15:35

Je suis né dans de lointaines contrées nordiques d’une mère et d’un père qui m’en demeurent encore aujourd’hui inconnus. Tout petit, je me vis recueillir par un Marina de Poséidon aujourd’hui très puissant : Rahxephon. Il était tout pour moi un père, une mère, un frère, une famille… J’ai reçu de lui une éducation très stricte et sévère. Il m’a tout appris, à lire, à écrire, à parler, à marcher, et à combattre… Nous habitions en Grèce, à Verfaucilice, un petit village non loin de Sparte. Il m’arrivait de rester plusieurs jour seul dans notre demeure, Rahxephon s’absentant pour des raisons que j’ignorais. Et lorsqu’il rentrait il était très faible bien qu’avec un sourire glorieux sur les lèvres… Je me posais des questions, et il le savait…

C’est lors d’un certain mois de Mars que les révélations se firent. Par un soir orageux, Rahxephon rentra encore plus blessé que d’ordinaire, comme d’habitude je ne lui pose aucune question. C’est ce moment qu’il a choisit de m’expliquer :
Il est un Marina, un guerrier de Poséidon, (dieu dont il me parlait souvent) lui et ses frères d’armes sont en guerres contre les spectres, guerriers d’Hadès. Ces derniers sont en avantage numérique, mais la guerre est loin d’être perdue. Les marinas recrutent… JE LES REJOINDRAI !

Je commençais alors un entraînement acharné avec Rahxephon. J’avais déjà de bonnes capacités au combat ; ma vitesse et ma précision compensant mon faible gabarit. Il ne me gratifiait jamais d’aucun compliment, certainement dans le but d’endurcir mon mental par la même occasion. Je m’endormais tous les soirs couvert de blessures, extenué, mais rêvant aux Marinas et à leur puissance. Je ne vivais plus que dans l’espoir de les rejoindre. La nuit, mes pensées s’envolaient vers Poséidon, je me voyais déjà Marina, revêtant les couleurs de mon dieu, espérant toujours progresser un peu plus le lendemain.


Rahxephon m’apprit à sentir le Cosmos qui m’habitait, à l’utiliser, à le faire exploser. Je me souviens encore de mon état d’émerveillement, lorsque, pour la première foi, Rahxephon libera son Cosmos devant moi… Mais il m’apprit que son atout principal était et demeure encore aujourd’hui la Technique. Il m’entraîna donc à la travailler… Même s’il ne le montrait pas je suis certain que Rahxephon était fier de m’entraîner, j’ai du moins tout fait pour qu’il le soit.


Une douleur me brûle les côtes, une fois de plus je m’écroule. Depuis mes 3ans d’entraînement, je n’avais jamais souhaité me battre d’égal à égal contre Rahxephon. Mais après ces années d’entraînement draconien, l’espace d’un instant, je m’en suis cru capable. Grave erreur de ma part. Cela fait quatre fois que Rahxephon me fait mordre la poussière. Cette fois-ci, je ne me relèverai pas pour combattre à nouveau. Rahxephon m’a fait ravaler mon arrogance et mon orgueil. Honte sur moi. En bon maître, Rahxephon compatit et m’accorda quelques minutes de répit. Je décide d’aller m’allonger sur la plage pour récupérer quelques peu de mes blessures et de mes efforts. Sparte n’est pas proche de la mer mais non loin du fleuve de Laconie. Je me laisse tomber sur le sable, le corps encore endolori, les yeux brumeux. Je m’assoupis.
Un léger frisson me parcourt, le fleuve déborde légèrement de son lit et son eau me chatouille les pieds. Je m’assieds, massant mon flanc encore douloureux.
- MURTAG ! LEVE TOI ! Me crie une voix que je connais bien : Rahxephon. Je me retourne. C’est en effet Rahxephon, mais les mains liées dans le dos et « escorté » de deux hommes. L’un qui me semble être le leader dit à l’autre : « Occupe-toi de lui ». L’homme obéit et s’approche de moi. Il essaye tout d’abord de me saisir les épaules mais je l’éloigne de moi d’un coup de la plante du pied dans le ventre. Il vacille, mais se ressaisit et, constatant je n’allais pas me laisser faire, envoie son poing en direction de ma mâchoire qu’il percute de plein fouet. C’est à mon tour de vaciller. Mais pour qui se prend-t-il ? Il veut la guerre, parole d’apprenti Marina ! La rage m’envahit l’esprit. Mon pied quitte le sol pour arriver sur son visage, un bruit mat se fait entendre. Dans la phase descendante de mon pied je ne me gêne pas pour lui infliger un autre coup dans le genou cette fois-ci. Mes deux poings s’acharnent à présent sur son ventre. Et je compte bien lui faire payer ce qu’il a fait à ma mâchoire encore dolente. Je lui attrape la tête et la fracasse sur mon genou. Il tombe à mes pieds, inconscient mais vivant. Je lève les yeux sur l’endroit où se trouvait quelques instants auparavant mon maître et l’autre homme. A présent Rahxephon a les mains déliées et l’homme gît, inerte à ses pieds comme l’autre homme aux miens.
- Maître, quels qu’ils soient vous auriez pu vous libérer et les vaincre seuls, sans le moindre…
Il me coupe :
- Peux importe si je pouvais les vaincre et qui ils sont… Tu es fin prêt à être Marina !!

Pouvez-vous seulement imaginer la joie qui m’envahit à cet instant ? Encore certains soirs, ces mots prononcés par mon maître résonnent à mes oreilles…



Et ce n’est qu’après 3 ans d’entraînement, que mon Maître se résolut à m’emmener au Cap Sounion… J’avais 17ans… et j’allais être MARINA !
Revenir en haut Aller en bas
 
Murtag
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire Sous-Marin :: Forum RP :: [RP] Background du Clan et des Marinas-
Sauter vers: