AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gawin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gawin
Invité



MessageSujet: Gawin   Mer 24 Mai 2006 - 21:31

C'est l'histoire d'un marchand parti d'un port de l'Ouest appelé Massalia. Accompagné de sa femme si chère à ses yeux et de son fils Gawin d'à peine 1 an, il rêvait de devenir riche sur de nouvelles voies maritimes. Le voyage etait paisible. Le dieu divin du vent Hermes paraissait avoir béni ce navire et l'equipage tant le voyage etait rapide et le soleil immuable.

Mais au soir du septieme jour, au sud de la Grèce, une tempête se leva. Une tempête terrifiante où la mer n'etait plus qu'un paysage tourmenté. Des vagues si grandes qu'elles auraient fait pâlir les plus grandes montagnes. C'etait le signe que Poseidon etait en colère. Il avait laché ses leviathans et ses créatures marines pour le malheur de tous les hommes qui croiseraient son châtiment.
La violence de l'eau fut telle qu'il ne fallut pas beaucoup de temps pour que le navire soit englouti par les eaux...

L'histoire aurait pu s'arrêter là. Personne n'aurait entendu parler d'un bateau qui aurait sombré avec toute une famille près des côtes de la Grèce.

Or, le lendemain de cette sinistre tempête, un petit bébé fût ramassé sur une plage de Thrace, à son bras, une petite gourmette portant les cinq lettres suivantes: GAWIN.
L'enfant grandit dans un orphelinat. Une femme appelée Eurydis, qu'il considerait comme sa mère mais qui aurait pu être par son âge sa grand-mère, le considérait comme un signe des Dieux tant la destinée avait été clémente envers cet enfant aux traits physiques trés différents des autres enfants de Thrace. En effet, par rapport aux autres enfants qui avaient un visage mince et un physique leur promettant un corps d'adulte svelte, Gawin était petit, pataud et trappu.

Porter un prénom bizarre et avoir un physique différent des autres enfants etaient pour Gawin source de souffrance. Il fut trés vite isolé par ses camarades, les jets de pierres étaient fréquents et revenir près d'Eurydis en sang était quotidien. Il ne comprenait pas sa différence et l'acharnement et la haine qu'il réveillait chez les gens. Heureusement Eurydis était son soleil qui réchauffait ses blessures et tant qu'elle vivrait il vivrait.
Auprès d'elle, il apprit le chant et la musique. Il se révéla trés doué ce qui suscita la jalousie des autres enfants puisqu'en Thrace la musique était importante dans la vie sociale et aristocratique. Malgré des ennuis répétés, Gawin était heureux avec Eurydis.
Mais tout s'acheva l'année des 10 ans de Gawin, Eurydis mourût de vieillesse...

Commença alors une vie d'agonie et de colère envers les dieux qui avaient pris la seule personne qui l'aimait. Il fuit de l'orphelinat et commença un périple à la recherche d'un moyen pour retrouver Eurydis. Sa route fut pénible et le conduisit à un port proche du Cap Sounion. Il avait 12 ans.
C'était l'aurore et les derniers rayons de soleil esquissaient les silhouettes des bateaux de pêche qui rentraient au port, Gawin arpentait la grève lorsqu'un son étrange lui parvint. Il se dirriga vers la source et vit sur le quai un vieil homme rabougri portant à la bouche un gros coquillage. Le son qui en sortait , enveloppait la pensée. Il était doux et puissant à la fois. L'esprit avait des difficultés à détacher les différentes sonorités tant la mélodie paraîssait être tissée d'une grande quantité de notes. Les notes longues et vaporeuses réchauffèrent le coeur de Gawin et l'ammenèrent à s'assoir près du musicien.
Le visage cuit par le soleil du musicien dégageait une gentillesse et une bonté profonde. Gawin était serein pour la première fois depuis la mort d'Eurydis. Lorsque le musicien commença à apostropher Gawin, ce dernier fût surpris de se demander depuis quand la musique s'etait interrompu. Le vieil homme lui demanda d'ou il venait et devant les yeux ébahis de Gawin sur le coquillage aux multiples reflets, il lui expliqua que l'instrument était une conque marine et qu'elle servait à prévenir les femmes du retour de leurs epoux.

Gawin décida de rester dans ce port. Le sage musicien le prit comme élève et lui inculqua tout son savoir. Le don pour la musique qu'avait Gawin, lui permit rapidement d'améliorer l'instrument et de réaliser des enchainements sonores trés complexes. Gawin fût accepter trés vite par les marins et leurs épouses. Il était même devenu le musicien officiel de la fête sacrificielle à la gloire de Poseidon tant sa musique était enivrante (référence aux chants des sirènes). Il plongea trés souvent dans les profondeurs de la mer à la recherche des plus belles conques. Il était devenu trés proche de cet élément et les échos des profondeurs ou les bruits des vagues étaient devenus ses principales inspirations dans la conception de ses mélodies.

Un beau jour, alors qu'il jouait près de la grève, Gawin fût interpellé par un soldat venu recruter des marins pour la guerre. L'homme était encore abasourdi par le son du coquillage lorque la discussion s'entama. L'homme barbu lui expliqua qu'il s'appelait Eracles et que Gawin devait impérativement se joindre à lui car son armée avait besoin d'un musicien pouvant à la fois remonter le moral des troupes et effrayer les adversaires. Et Gawin paraîssait être la personne la plus qualifiée pour ça.
Mais Gawin refusa protestant qu'il ne pouvait pas laisser seul son maître, trés affaibli. Le soldat partit sans aucune recrue et mit en garde les villageois des ravages que l'enemi faisait.

Il fallût attendre 6 mois pour voir avec désespoir que le soldat avait eu raison. En effet, en un soir le port fût détruit et mis en cendres. Les femmes fûrent violées. Les enfants et les vieillards fûrent massacrés. Les marins robustes et vaillants se battirent jusqu'au dernier.
Gawin reclus près de son maître dans une petite maison éloignée du port et proche d'une falaise, attendait nerveusement. Les cris des villageois étaient si terribles qu'il dut jouer faiblement de la musique pour effacer les cris de terreurs de ses pensées. Alors que les cris commençaient à s'estomper, la porte de la maison vola et quatre soldats entrèrent. Gawin était terrifié.
Deux hommes se ruèrent sur lui alors que les deux autres s'apprêtaient à frapper violenment son maître sur sa paillasse. Gawin restait immobile. Il ne s'etait jamais battu et il avait à peine 14 ans. Il était effrayé.
Mais en un instant tout changea. A la vue du glaive qui s'enfonçait dans la couverture grise recouvrant son maître, Gawin souffla et vida sa colère dans son instrument. Alors retentit un son abyssal aux notes stridantes et étourdissantes. Les soldats s'affalèrent et tentèrent en vain de protéger leurs oreilles. Le son s'emplifia et devint le bruit d'une tempète terrifiante à l'ampleur des fracas des vagues et des rugissements des monstres marins. Gawin laissait déferler en lui toute sa souffrance et sa haine pour une justice inexistante. Pourquoi tant de haine? Pourquoi tant d'injustice?
Petit à petit le son diminua et se fît l'echo du silence du monde sous-marin, Gawin était apaisé...
Lorqu'il ouvrit les yeux, il faisait jour et il ne restait à terre qu'un seul soldat dont les lobes des oreilles étaient couvert de sang. Gawin découvrit qu'il ne restait plus personne dans le port, plus une âme qu'y vive. Gawin était abattu. Il venait de perdre pour la deuxième fois des êtres chers.


Aprés plusieurs semaines durant lesquelles il enterra les villageois et brula les corps des soldats. Il vit arriver Eracles suivi par des guerriers. L'homme paraîssait triste et à la fois étonné (voir ravi) de reconnaître, au milieu des squelettes des maisons, le petit Gawin. Il lui confia que lui et ses hommes avaient tout fait pour rattraper cette phalange de l'enemi, qui avait pris la fuite suite à la défaite de leur armée. Gawin compris qu'il n'avait plus rien à faire ici et qu'il pourrait devenir plus fort en devenant l'élève d'Eracles. C'est ce qu'il fit...

Il fût un élève trés moyen, sans plaisir de combativité et sans désir de se battre avec des armes. Eracles ne lui en voulait pas et comprennait parfois son choix. Gawin participa à de nombreuses batailles et crea un répertoire de mélodies appropriées. Il fût reconnu comme un guerrier courageux et surtout énigmatique. Peu de guerriers s'amusaient à le regarder et beaucoup de rumeurs circulaient sur l'origine de sa musique. Il inspirait la crainte.
Mais l'appel de la mer était trop important et l'idée de pouvoir trouver un moyen de retrouver Eurydis hantait ses rêves. Il décida avec le consentement d'Eracles de partir. Son maître lui conseilla alors de rentrer dans les Marinas de Poseidon. Ils étaient, selon Eracles, les personnes les plus proches de Gawin tant ils vouaient un culte à Poseidon et qu'ils étaient de terrifiants adversaires.


L'histoire se déroule maintenant aprés que Gawin, parti de chez son Maître d'arme décide de devenir un Marinas pour servir Poseidon et pour trouver un moyen d'arracher à Hades Eurydis. (mais bientôt l'idée d'une mère autre que la mer s'effacera dans son esprit mais c'est une autre histoire... )

"La mer est notre mère et Poseidon est notre père"
Revenir en haut Aller en bas
gawin
Invité



MessageSujet: Re: Gawin   Ven 26 Mai 2006 - 8:03

Carastéristique du personnage

NOM : Gawin
AGE : 17
TAILLE : 1m65
POIDS : 65 kgs
CHEVEUX : brun
YEUX : marron
PARENTS : inconnu
MAITRE : en recherche...
LIEU DE NAISSANCE : Thrace
CARACTERISTIQUES GENERALES : Gawin a une taille normal pour son age même s'il vient de terminer sa croissance. Il a de grands yeux et son visage est un peu joufflu. Il est trappu. Il possède une bonne endurance grace en autre à son importante capacité pulmonaire (trés utile lorsqu'il joue de la musique avec sa conque marine).
Il souhaite (pour l'instant) trouver un moyen d'arracher Eurydis des enfers. Mais cette quête est trop difficile pour un Marina qui ne veut pas utiliser des armes...
Revenir en haut Aller en bas
 
Gawin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire Sous-Marin :: Forum RP :: [RP] Background du Clan et des Marinas-
Sauter vers: