AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hyoga7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Atropos
Vieux Sage
Vieux Sage
avatar

Nombre de messages : 1583
Age : 32
Date d'inscription : 23/01/2009

MessageSujet: Re: Hyoga7   Dim 10 Jan 2016 - 6:48

XVII-Le royaume des morts.

Le cœur déchiré, l'âme partagée entre mon instinct de survie et ma fidélité envers mon serment, je finis par me retrouver là, dans la file infinie des morts. Quelqu'un avait du procéder à mon enterrement, puisque j'avais eu de quoi payer le passage du fleuve léthé. La procession dont je faisait partie continuait vers une énorme battisse de pierre, semblable à un temple, ou plutôt un tribunal. L'attente était particulièrement longue, et donc propice à la réflexion.

Comment avais-je pu perdre face à Black Knight? J'étais bien plus fort que lui et pourtant, durant tout le combat il s'était battu comme s'il était devenu l'instrument de la volonté divine.. J'étais déchiré entre ma honte de la défaite et l'envie de m'enfuir d'ici pour l'affronter à nouveau. Seulement, j'étais totalement incapable de sortir du rang, comme si j'avais perdu toute volonté.... Seuls mes souvenirs et mes sentiments demeuraient sous mon contrôle...
M'approchant du bâtiment, je lus l'inscription sur le fronton : "La demeure du jugement." Il contenait une salle immense, majestueuse, et froide. Tout au fond, un escalier de pierre menait à un pupitre imposant, d'où j'aperçu seulement la silhouette au début. Visiblement, il s'agissait d'une sorte de juge. Pour chaque personne il demandait son nom, cherchait dans ce qui semblait être un énorme livre et prononçait rapidement après la sentence, septième prison... troisième prison... et ainsi de suite. Mon tour arriva enfin.


"Quel est ton nom?"

" Hyoga7" répondis-je d'un ton monocorde sans aucune volonté.

Le juge chercha un peu plus longtemps dans son livre, au point de recommencer au début.


" Ha! Je l'ai... ... curieux.... ... Je vois que tu es un marina.... Hahaha... tu vois, quelque soit leur allégeance, tous les guerriers divins reviennent à Hadès, tôt ou tard !"


J'aurais voulu répondre mais je resta parfaitement silencieux.

" Bon, comme la plupart de tes semblables, tu ira dans la première vallée de la sixième prison. "

Docilement, je n'opposa aucune résistance. Je fus rapidement projeté dans une marre de sang bouillant qui me procura continuellement d'atroces souffrances.
Une partie de l'éternité passa ainsi. J'ignorais totalement combien de temps, vu que je n'avais même pas la lumière du soleil pour me repérer. Ce supplice m'était parfaitement insupportable. La douleur me faisaient me débattre continuellement, mais bien que l'envie de m'en manque pas, j'étais incappable de chercher à rejoindre la rive. Cependant, un jour, je réussi a me mouvoir en direction de la rive. Je crus d'abord au hazard, mais rapidement, j'eus la nette impression que mon corps répondait de nouveau, progressivement, à ma volonté. Aveuglé par les brûlures, je profita de  cette capacité que j'avais retrouvé pour m'extirper de cet enfer bouillant, sans me soucier du reste. Je fus bien entendu rapidement repéré par le gardien de cette prison.


"Qu'est ce que tu fais là toi !" Dit il en m'attrapant. Je ne répondis rien, mais je me débattais, faiblement et maladroitement, pour m'enfuir. Il me pris et me lança de nouveau dans ce bain de sang en ébullition.

La douleur était toujours aussi insupportable, et je me rapprocha de la rive de nouveau, à sa plus grande surprise. Plus il me renvoyait dans mon enfer de souffrance, plus je revenais vers la rive, un peu plus vite a chaque fois. Intrigué, il appelé quelques uns de ses acolytes pour avoir leur avis, puis décida de me ramener au tribunal silencieux.


"Que se passe il?" Dit le juge, visiblement étonné qu'un mort jugé revienne devant lui.

" Nous avons un problème avec celui ci, il n'arrête pas de sortir de l'étang infernal, je ne sais pas ce qu'il se passe."

Dubitatif, le juge entrepris de me questionner :
" Quel est ton nom?"
Je ne répondis pas tout de suite, cherchant la force de parler. " ..........Hyoga.... 7, je m'appelle Hyoga7". Cette fois je ne m'étais pas contenté de donner mon nom, j'arrivais donc probablement à dire ce que je souhaitais, mais j'étais beaucoup trop faible et meurtri pour m'opposer à eux. Le juge semblait aussi peu habitué à ce que l'on réponde autre chose que son nom, mais après un petit temps d'arrêt il fouilla dans son grimoire. Comme la première fois,  il éprouva une certaine difficulté, mais y parvins finalement.

" Ha oui, je me souviens de toi, le marina de Poséidon... Mais c'est très étrange..."

" Vous avez trouvé quelque chose, maître?" demanda le gardien de ma prison.
" Oui... ce n'est peut être rien mais la première fois qu'on me l'a présenté j'ai eu un peu de mal à lire son nom... Il semblait un peu effacé, ce qui n'arrive jamais d'habitude... et il l'est encore un peu plus cette fois! "

Après quelques temps de réflexion, il descendit de ses hauteurs, et se pencha sur moi.
" Que t'arrive il, misérable petit vermiceau, pourquoi tente tu d'échapper ainsi à ton chatiment?"

Sa voix était douce, mais elle masquait à la fois sa surprise et son agacement.
" Je.... trop chaud... partir... s'il vous plait"
" Partir? et pour où?"
" Je ne sais pas... loin d'ici................................................ Poséidon... retourner.......... servir....."
"Ha ! hahahahahahahahahahahahahahahaha.... Tu l'entend? Il espère qu'on va gentiment le laisser partir d'ici pour rejoindre l'un des ennemis d'Hadès! Hahahahahahahaha"

Une fois la crise de rire passé, le juge déclara :
" J'ai une meilleure idée! viens par ici "

Il me pris sans aucun effort et me traina sans précaution hors du tribunal des âmes, se dirigeant vers l'entrée de l'enfer, accompagné du gardien. Une fois arrivé au Léthé, il me projeta violemment, à quelques mètres du fleuve. Prenant ma tête dans ses bras, il me força à regarder

" Regarde ! La sortie des enfers est juste de l'autre côté... tu va bientôt pouvoir revenir à la vie ! "
" Mais... Maître, que faîtes vous? Si vous le laisser il va rejoindre les marinas de Poséidon pour nous combattre, et puis il n'a pas encore fini sa peine pour pouvoir se réincarner !"
" Ne t'en fais pas.... tu va voir" Répondit-il.  Il pris dans le creux de sa main un peu d'eau du fleuve Léthé, son autre bras enroulé autour de mon cou. Il tenta de me faire boire mais je tourna la tête, l'empêchant d'arriver à ses fins.
Le gardien entrepris de me maintenir, afin que le juge puisse facilement me forcer à ouvrir la bouche pour me faire boire. Dès l'instant où le liquide entra dans ma gorge, je cessa de m'opposer, pas par résignation mais tout simplement par absence de volonté. Par sécurité, ils me firent boire quelques gorgées de plus..

" Voilà, maintenant il a perdu tous ses souvenirs"
" Parfait, vous avez eu une très bonne idée maitre, je vais pouvoir le ramener dans sa prison."
" Non, cela ne servirais à rien..." tempéra le juge
" Même avec ses souvenirs, il n'aurais pas du pouvoir se soustraire de lui même a son châtiment, il ne lui sert plus a rien d'ailleurs puisqu'il n'a aucun souvenir de ses crimes.... et puis son nom à moitié effacé sur le registre.... J'ai le sentiment que nous devons le laisser regagner le monde des vivants dans son corps d'origine... mais il le fera en tant que serviteur d'Hadès, et combattra nos ennemis sans sourciller, même ses amis les Marinas ! Dans le pire des cas il reviendra à nous, et nous le remettrons dans sa prison..."

Après ces mots, le juge me confia à l'un de ses subordonnés afin de me renvoyer à la surface et faire de moi un Spectre d'Hadès, convaincu qu'il est le seul à pouvoir régner sur le monde des vivants comme celui des morts, et dressé combattre tous ses ennemis sans aucun état d'âme.
Revenir en haut Aller en bas
 
Hyoga7
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire Sous-Marin :: Forum RP :: [RP] Background du Clan et des Marinas-
Sauter vers: