AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Galem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Galem   Lun 24 Avr 2006 - 11:11

L'histoire de Galem :


Histoire personnelle

Issu d'une famille aisée, les Gladiek, Galem est un enfant ayant reçu une instruction bourgeoise: dessin, littérature, sculpture. Akos, son père, riche marchant se rend à Venise avec les 2 frères de Galem, Garros et Caliopse afin de conclure un marché avec Gayus, riche négociant crétois. Lors de leur réunion dans une auberge vénissienne, 3 soldats font irruption afin d'arrêter Gayus, responsable d'un vol d'objets sacrés dans un temple. Les gardes de Gayus, se jettent sur les soldats. L'un des soldats succombe aux coups de dagues empoisonées des gardes. Fous de rage les 2 soldats restant dégainent leurs épées et terrassent Gayus, ses gardes mais aussi le père de Galem et ses frères.

Désespérée par la mort de son mari et de 2 de ses fils, la mère de Galem, Karren se rend sur la falaise de leur propriété de Sicile. Galem, ne trouvant pas sa mère, sort de la villa et l'aperçoit prête à se jeter dans le vide. Hurlant son nom, il se précipite et assiste impuissant au suicide de sa mère se jetant du haut de la falaise et s'abimant en mer. Rongé par le chagrin, Galem se jette à son tour de la falaise. Il ne connait pas le sort tragique de sa mère, car il est sauvé de la noyade par Tétis, une des marinas du dieu Poséïdon. Celle-ci le dépose inconscient sur la plage non loin de la demeure familiale des Gladiek.

Galem, se remet rapidement de sa chute, sans comprendre comment il a survécu, fait entreprendre des recherches afin de retrouver le corps de sa mère, pour lui offrir de vraies funérailles. Au cours de l'enterrement, Galem retrouve son cousin, Constant Gladiek, seul représentant vivant de sa famille.

Après la cérémonie, Constant et Galem se retrouve dans la propriété sicilienne. C'est à ce moment que Constant apprend à Galem que c'est lui, Constant, le seul vrai héritier légitime de la famille Gladiek. Interloqué, Galem ne comprend pas et s'emporte. Constant lui apprend qu'il n'est pas de la famille Gladiek. Il a été recueilli à son plus jeune âge par Karren et Akos. Constant laisse une semaine à Galem pour quitter la demeure Gladiek. Avant de fuir, Galem fouille dans les affaires de sa mère et découvre son journal intime.

Il apprend qu'il a été recueilli par Akos sur une plage sicilienne alors qu'il dérivait sur un radeau de fortune, avec autour du cou une médaille portant le nom de Galem: sa médaille. Dans le journal, il lit que sur le radeau figurait gravé le nom d'Irbak.

Après avoir quitter la demeure des Gladiek, Galem entreprend des recherches pour découvrir l'origine du navire Irbak. Il apprend que ce navire navigait sous l'étandard Crêtois.

Galem se rend en Crête en se faisant embaucher comme mousse sur un navire marchand. Arrivé sur l'île, il quitte son service. Il fait des recherches et apprend l'histoire du navire: 'Tarros, jeune fermier crêtois s'est enfuit avec sa femme, Clarisse et son fils Galem, afin de fuir l'île, devenue hostile aux fermiers depuis l'arrivée du baron Cydric, riche propriétaire qui prélevait des taxes excessives sur les fermiers afin de leur donner le droit de cultiver les terres. C'est en tentant de fuir que le bateau de Tarros, l'Irbak, est attaqué par un navire de flibustiers à la solde de Cydric, bien décidé à faire payer cher la tentative de fuite du fermier et de sa famille. Ils incendient l'Irbak. Tarros et Clarisse construisent attivement un radeau de fortune. Clarisse, Tarros et Galem montent sur le radeau, abandonnant leur bateau en flammes. Les flibustiers aperçoivent le radeau et tirent sur le frêle esquif. Tarros blessé à l'épaule tombe à l'eau. Les pirates laissent filer le radeau, ne jugeant plus utile de poursuivre Clarisse et Galem.
N'ayant pas suffisament de nourriture pour deux, Clarisse donna ses rations à son fils. Après 10 jours de dérive, elle tombe par dessus bord d'épuisement et Galem continue son voyage sur le radeau. Les crêtois supposent que l'enfant est mort de faim sur le radeau.'

Galem, pensant retrouver sa vraie famille découvre que celle-ci est décédée. Il décide de se rendre dans l'ancienne ferme de ces parents. A la place, s'élève un temple à la gloire de Poséïdon. Au temple, il raconte son histoire à un prêtre. Malheureusement, le prêtre, nouvellement arrivé sur l'ïle, ne peut rien lui apprendre, si ce n'est que la ferme a été cédée, il y a plusieurs années, au culte de Poséïdon devenant de plus en plus influant en Crête.

Désemparé devant tous ces obstacles qui l'empêchent de reconstituer complétement ses origines, Galem décide de se rendre sur le port d'où a appareillé l'Irbak. Sur le chemin, il se sent suivi. Galem se cache dans une ruelle et surprend son poursuivant, qui n'est autre que Tétis.
'Heureuse de te revoir, Galem.
- Nous nous connaissons ?!
- Lorsque tu as tenté de mettre fin à tes jours sur la falaise... tu ne t'es pas retrouvé sur le sable par magie, Galem !
- Tu m'as sauvé ?! Pourquoi ?! Qui es tu ?!!
- Je suis Tétis, une marinas, un chevalier de Poséïdon si tu préfères. En te sauvant, je n'ai fait qu'exécuter les ordres qui m'ont été donnés !
- Poséïdon a voulu me sauver ?!
- Prétencieux !!! Non, c'est le grand prêtre du temple de Poséïdon que tu viens de quitter... Tarros... ton père.
- Il te commande ?
- Le grand prêtre se doit de représenter et suivre au mieux les préceptes de Poséïdon auprès des Hommes. Aujourd'hui, son rôle est moindre, il va céder sa place à son successeur: le prêtre à qui tu as parlé. Mais pour ses nombreuses années au service de Poséïdon, ce dernier lui a accordé une faveur, en te sauvant de la mort.
- Où est mon père ?
- Tu pourras le rencontrer... plus tard. Ton père a demandé une autre faveur à Poséïdon: il souhaite te former afin que tu deviennes toi aussi un marinas.
- Mais, j'ai mon avis à donné... je ne serai pas le pantin d'un Dieu que je ne vénère pas !
- Et quel avenir crois-tu avoir, si tu ne vas pas sur le chemin qui t'es tracé... Tu n'es plus rien: tu n'as plus de famille, plus de maison, plus d'argent...
- Et alors, je devrais devenir l'esclave d'un Dieu qui ne m'a rien apporté...
- Comment oses-tu dire cela. Poséïdon a sauvé ton père, il lui a donné une place de choix dans la hiérarchie de son clan en devenant grand prêtre... et puis il t'as sauvé...
- Je croyais que c'était toi qui m'avais sauvé...
- Tu ne peux pas encore comprendre... Je ne suis qu'un marinas de Poséïdon, c'est lui qui me guide et me donne mon pouvoir...
- Ton pouvoir ?!
- Bien sûr, pour servir au mieux Poséïdon, nous, les marinas sommes formés aux combats afin de pouvoir défendre les préceptes de notre Dieu.
- Vous êtes en guerre ?!
- Le monde est en guerre... il faut purifier le monde...
- A coups de poing ?!
- Oui, s'il le faut... Trouves-tu juste qu'Akos ton père adoptif ait été assassiné avec tes frères par des soldats trop zélés... et indirectement aient provoqué la mort de ta mère adoptive... Le mal est dans le coeur des Hommes. Seul Poséïdon propose d'anéantir ce mal.
- Par la force ?!
- Malheureusement, ceux qui se dressent sur la route de Poséïdon usent de la force et nous obligent donc à utiliser les mêmes méthodes.
- Amener la paix par la force... cela me semble tellement étrange...
- Je comprends ton désarroi, suis-moi nous allons retrouver ton père. Il te convaincra surement.
- Je n'arrive pas à croire qu'une femme désire également se battre.
- Là tu m'insultes. Laisse-moi te montrer que la femme que je suis est également une puissante marinas'.

Galem observe curieusement Tétis, il croit qu'il va recevoir un coup de poing... mais Tétis ne bouge pas... il ressent juste une étrange énergie qui émane du corps de la jeune femme:'A présent tu vas me suivre Galem'.

Galem se sentant envouté par la voix de Tétis la suit alors que son esprit n'a de cesse de lui ordonner de fuir le danger et de s'enfuir.

Galem revient donc avec Tétis vers l'ancienne ferme de ses parents, c'est-à-dire le temple de Poséïdon. Dévoilant un passage secret, Tétis guide Galem dans les souterrains du temple. Après une marche de 10 minutes dans les tunnels, ils arrivent devant une large porte. Tétis frappe à la porte et laisse Galem pénétrer seul dans un vaste bureau richement meublé où un homme est attablé:
'Mon fils, je suis heureux de te revoir après ces 15 années... et en bonne santé qui plus est.
- Père, mais...
- Laisse moi te parler. Lors de notre fuite en bateau, blessé, j'ai sombré dans l'océan, mais j'ai été sauvé par la puissante et bienfaisante énergie de Poséïdon, mon Dieu. Je lui suis resté fidèle et je lui ai même donnée ma ferme afin qu'elle devienne un de ses temples terrestres. Il m'a même nommé grand prêtre de ce temple. Il m'a appris que tu étais en vie. Je lui est demandé de te sauver en cas de danger, ce qu'il a fait, en envoyant Tétis pour te sauver de la noyade. Elle m'a confié qu'alors, elle a ressenti chez toi une cosmoénergie latente. Je sais que tu n'as plus de famille... à part moi, que tu ne connais pas. Tu te retrouves déshérité et tu es sans but. Laisse-moi donner un nouveau sens à ta vie. Poséïdon m'a sauvé... il t'a sauvé... dans sa grande bonté et son amour de la vie humaine. Le monde est déchiré par les guerres incessantes entres les clans divins. Athéna, Zeus et Hadès souhaitent assouvir l'humanité par la force, dans un but de puissance et de gloire. Poséïdon souhaite défaire ses pairs, mais il sait également que le mal est désormais trop enraciné dans le coeur des Hommes.
Poséïdon m'autorise à te former afin que tu deviennes un puissant Marinas, pour que tu deviennes son bras vengeur... son bras justicier qui lui permettra de purifier ce monde terrestre.
Mais paroles vont te sembler terribles, mais pour renaitre bons, il faut que les Hommes actuels disparaissent de la surface de la Terre. Les serviteurs de Poséïdon se réfugiront alors dans le temple sous-marin afin de survir à l'immersion totale du monde terrestre. Lorsque cette vie aura disparu, nous remonterons à la surface et les enfants des serviteurs de Poséïdon... donc, tes enfants, repeupleront la Terre purifiée. Toi qui as souffert des turpitudes humaines, tu t'es dressé fièrement pour découvrir tes origines et accomplir ta destinée, tu sais combien les Hommes peuvent être mauvais. Tu te dois de poursuivre mon oeuvre: être un des artisants de la paix et de la justice sur Terre au nom de l'Empereur Poséïdon.'

Dès lors, Galem s'est entraîné auprès de son père retrouvé, plus pour connaître ses origines que pour servir Poséïdon. Il a appris les rudiments de la chevalerie pendant 3 années avec son père. Il a compris les motivations de Tarros: la mort de Clarisse sa femme, et la mère de Galem, l'a profondemment marquée. Il était fou de rage et de désespoir, c'est pour cela, qu'il a voué sa vie au Dieu des 7 mers. Mais lui, Galem, est étranger à cette rage. Il ne peut admettre de servir quelconque Dieu. Pourtant, il reste 3 années avec son père, dans le temple de Poséïdon de Crête afin de parfaire son entraînement avec lui.

Jusqu'au jour où Cydric fait irruption dans le temple suivi d'une trentaine de soldats:
'Ce temple se dresse sur mes terres et il est plus que temps que je récupère mon bien !!
- Ce temple est dressé sur les vestiges de MA ferme Cydric et...
- Et TA ferme était contruite sur mes terres, Tarros !!
- Mais pourquoi maintenant ?
- Vois-tu Tarros, je ne suis pas croyant, mais je respecte les Dieux... je respectais Poséïdon...
- Respectais... ce n'est plus le cas...
- Effectivement... ce temple est une place stratégique pour mes affaires avec la Grêce. De nombreux bateaux pourraient accoster...
- Sous la protection de Poséïdon, souverain des mers !!!
- Mouais, sauf que vénérer Poséïdon est un peu passé de mode par ici... et il fait plutôt mauvaise presse à mes affaires: Zeus, Athéna ou même Hadès semble plus propice à mes affaires: les prédictions de destruction du monde par les eaux... c'est pas des plus vendeurs pour moi, tu comprends ?!
- Tu oserais détruire le temple d'un dieu uniquement pour assurer la bonne marche de tes affaires ?!
- Tu comprends vite dis-moi... L'âge t'as rendu plus perspicace... rien à voir avec le temps où tu as souhaité t'enfuir de mes terres par la mer...
- Et où tu as fait tuer ma femme, monstre !!!
- Ta mémoire est intacte... tu savais ce qu'il en coûtait d'essayer de fuir mes taxes... mais tu as préféré mettre la vie de ta femme et de ton enfant et maintenant, ils sont mort... Mais rassure-toi, tu vas les rejoindre !!!'

C'est alors qu'un soldat armé se dresse devant Tarros et lève une hache... Mais Tarros, rompu aux combats ascène un terrible upercut au soldat, qui s'effondre.

'Oh, mais tu n'as pas fait qu'apprendre les courbettes face à l'autel de Poséïdon, tu as également appris à te battre ! Tu m'en vois ravi: nous allons pouvoir en découdre personnellement !!
- Je suis ton homme Cydric: ce temple restera la proprièté de l'Empereur des mers !'

Cydric s'approche de Tarros. Galem observe son père et Cydric avec inquiétude. Cydric a l'air trop sûr de lui. Tarros se jette alors en avant souhaitant mettre rapidement son adversaitre hors d'état de nuire. Cydric se déplaçant à une vitesse surhumaine, évite sans peine le coup porté et saisit Tarros par le cou: 'Crois-tu vraiment que je serais venu dans l'antre de Poséïdon sans être sûr de ma victoire !!! Regarde cette jolie bague que je porte à mon index: et bien c'est un cadeau des adeptes d'Hadès, qui désirent encore plus que moi que ce temple soit détruit !! Alors avec une forte somme d'argent et ce petit bijou, il m'a été difficile de refuser une telle demande !! Non seulement cette bague me donne une force et une vitesse incroyable, mais en plus, elle a tendance à terrasser mes ennemis au moindre contact... Regarde-toi, tu tiens à peine sur tes jambes !!!

Impuissant, Tarros se retrouve vidé de toutes ces forces vitale, il s'effondre en implorant Galem: 'Vois la folie des hommes... Sers Poséïdon pour... purifier ce monde...'

Utilisant ses dernière force, Tarros se redresse et concentre une dernière fois sa formidable cosmoénergie: 'Fuis Galem, tu ne peux combattre un tel ennemi aujourd'hui... Demain, tu écraseras de telles créatures, mais pour cela tu dois encore progresser... Vas, je me charge d'eux... ils veulent détruire ce temple, je vais les y aider... mais il deviendra leur cercueil !!!'.

De la main gauche de Tarros jaillit une vague d'énergie qui propulse Galem hors du temple et de son autre main un éclair terrifiant pourfend la colone centrale du temple qui s'effondre sur lui même, enfouissant Tarros, Cydric et ses soldats.

Tétis assistant à la cérémonie funéraire de Tarros retrouve Galem et lui explique que son père décédé, il doit désormais tracer seul sa route et poursuivre sa formation.

Galem poursuit donc son entrainement, seul. Ayant pris son destin en main, il veut désormais rétablir la paix sur Terre en instaurant l'empire de son Dieu protecteur. En son nom, Galem est prêt à faire couler le sang des adversaires de Poséïdon. Comme lui a dit son père: il deviendra un puissant Marinas, dont les poings, la puissance et l'âme seront au service de Poséïdon. Seul son Dieu peut sauver les Hommes et Galem sera son exécuteur afin de balayer l'emprise des autres dieux sur le monde: le monde actuel doit être submergé, afin que les Hommes redeviennent bons. Rien n'empêchera Galem de poursuivre l'action de son père , Tarros, au service de Poséïdon.
Revenir en haut Aller en bas
 
Galem
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire Sous-Marin :: Forum RP :: [RP] Background du Clan et des Marinas-
Sauter vers: