AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Saar Dyne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sabazios
Apprenti-marinas
Apprenti-marinas
avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 29/03/2012

MessageSujet: Saar Dyne   Sam 14 Avr 2012 - 21:11

Je ne me souviens de rien avant ce jour…

Le jour où ce vieil ermite à fait de moi son élève, son fils et surtout son ami… …Il m’a retrouvé errant dans la forêt non loin du cap Sounion, alors que je n’étais qu’un très jeune enfant. Je ne suis pas d’origine grecque, c’est certain, mais d’où exactement ? Nul n’a pût me le dire… …Mais peu importe ma patrie est cette contrée faite de montagnes, de vallées fertiles et de côtes maritimes. Au cœur de cette étendue coexistent montagnards et pêcheurs, paysans et guerriers... Je m’y sentais bien…
La ville, j’y suis vraiment mal à l’aise, des cheveux comme les chaumes, des yeux couleur d’ambre aux légers reflets rouges et un teint cuivré, presque métallique, ne me valent pas la courtoisie des gens, je ne comprends pas non plus leurs mode de vie, à courir dans tous les sens. Toute ces coutumes, ces règles, et ces gens qui ne savent pas voir ni à l’intérieur, ni à l’extérieur d’eux même. Ils ne vivent que dans une illusion collective créer par leurs désirs et leurs besoins matériels, voilà ce que ma enseigné celui qui m’a sauvé la vie un jour…

Non, je préfère de loin garder mes distances et une certaine réserve, ils sont pour moi une énigme, comme je dois l’être pour eux…

Et ma forêt, …C’est mon lieu de régénération, je peux n’y croiser aucun humain durant des semaines, quel bonheur, des journées entières dans la contemplation de la vie...


… Mais la paix ne fût que de courte durée, un jour, mon maître m’emmena en ville, il avait entendu parler qu’une réunion secrète qui avait lieu entre chefs de village, et autres chefs de la garde ou simples marchands. Cette réunion n’avait pour seul objet que de se mettre d’accord sur une chose qui concernait tout le monde ; les marinas méritaient-ils encore notre soutien, notre ravitaillement journalier, alors qu’ils ne nous défendaient pas à hauteur de ce que nous espérions ? Les armées ennemies se succédaient depuis quelques temps, nos fermes, nos maisons, nos cités étaient en perpétuels dangers, et les marinas ne nous aidaient plus à les défendre. Certes, ils avaient subit il y a quelques temps de lourdes pertes, mais ils avaient envers nous de lourds devoirs qu’ils se devaient d’honorer.
Une seule voix se dressa contre cette rébellion, celle de mon maître; il ne ferait rien contre leurs projets fous, mais dans sa sagesse, il ne pouvait se convaincre de trahir notre seigneur en s’attaquant à ceux qui le représente le mieux sur Terre.
Les marinas de Poséidon ? …. Je ne sais comment les définir, une armée avec tout ce qu’elle comporte; amitié, règlement, fraternité ou plutôt confrérie, politique aussi. Enfin elle est aussi aux mains des Oracles de Poséidon, alors qu’en dire de plus…

Depuis ce jour mon maître redoubla d’attention pour moi…

… Allons, garçon du nerf que diable, reprends cette arme et défend toi…
Pendant dix années c’était les mêmes encouragements, jamais assez bien, mais…
… C’est ça, plus de ferveur que diable…
… Bien, c’est beaucoup mieux, le travail commence à payer…

Les épées, les boucliers, les armes de jets, la lutte à mains nues, l’endurance à la course, la natation, le développement physique…
… Pauvre de toi tu n’aura jamais les muscles d’un guerrier, mais j’avoue que ta résistance et ton endurance m’étonnent…

Curieusement, à certains moments mon maître s’évanouissait, pendant plusieurs jours quelquefois. Ce n’est qu’après une grande complicité installée que...

… Allons, viens je t’emmène dans un ancien lieu que j’ai découvert et que je tiens secret…

Il s’agissait d’une ancienne grotte avec un autel et surtout une bibliothèque pleine de vieux écrits. Voilà une évasion à la morosité du quotidien.

C’est à ce moment que mon maître m’enseigna sa technique de méditation.

...Tu dois prendre la position de méditation du lotus, les bras bien écartés, les paumes des mains ouvertes et l'index replié. Cette position permet de guider l'énergie de l’univers à travers toi. Il s’agît de la technique du Kundalini, l’énergie trouve sa source dans l'os sacrum, la pratique méditative permet de l’élever le long de la colonne vertébrale en passant par les sept chakras. Le dernier chakra, étant associé à la sagesse et la connaissance de l'univers, se situe au sommet du crâne.
Le résultat est l'illumination par l’« extinction » de tes passions, tes désirs… Tu prends alors conscience de tes sens et de ton cosmos, et tu entres par ce fait en résonance particulière avec eux … La suite et affaire d’imagination…


Tout ce passait bien, toutefois, les journées étaient longues pour un petit garçon de 10 ans, méditation, études, entraînement…Je n’avais guère le temps pour les jeux ordinaires, mes temps libres étaient constitués de siestes dans la forêt et de longues parties de pêche.
Puis un jour de ma douzième année, enfin…
...Là petit, canalise ton énergie, c’est très bien, concentre toi… Rappelle toi tes sens, unifie les, fait qu’il soit Un, fait Un avec l’énergie qui t’environne, accepte la en toi, modèle la à ta volonté et redistribue la…
... Cette sensation, par les Dieux c’est extraordinaire, je ne suis plus moi-même, plutôt si, je le suis plus qu’à tout autre moment…

Quelle exaltation, toute cette énergie à portée de qui veut, de qui peut… Et j’en avais le pouvoir…
Deux ans, seulement deux ans depuis mon éveil dans cette grotte, et quel prodige que cette transformation, et quel cadeau que celui de maître.

...Il est temps pour toi, mon jeune ami… Il te faut rallier la cause de Poséidon, servir la paix sur ce territoire… Vas, rejoins les marinas au Cap Sounion et continue ton entraînement.

Je me rappelais cette réunion secrète… … Je regardais mon maître, il me souriait, et sans mot dire nous fûmes d’accord, je ne pouvais pas rester là sans réagir ! Je décidais donc de mettre mes talents de guerrier au service de Poséidon et de ses marinas…

Enfin pour l'heure je devais rejoindre le centre de formation et d'entraînement des marinas...

...........

Seuls les plus anciens se souviendront avec émotion du jour...

... Du jour ou un enfant âgé de douze ans à peine fut retrouvé sur le parvis du Sanctuaire en position du lotus au mépris de tous les dangers. Plusieurs gardes s'étaient risqués à l'approcher sans grand succès et ce pour la bonne et simple raison que pas un n'avait été en mesure d'arriver assez près avant de mordre la poussière. À les croire, la demi-portion était déjà lourdement armée et maîtrisait son cosmos comme personne, de manière innée. Technique et expérience manquaient à l'appel mais la force était là. C'est une chance que sans maîtrise la puissance ne soit rien sans quoi plusieurs d'entre eux auraient pu y laisser des plumes. Les hauts gradés ne voulaient pas se déplacer pour si peu, disaient-ils face aux suppliques de leurs subalternes.
La vérité était qu'ils préféraient les regarder faire avec amusement pour voir qui réussirait à s'en emparer sans mordre la poussière. Observer ce phénomène était une riche idée car tous purent ainsi voir combien ce garnement était doté de dispositions presque absurdes. Surdoué n'était pas le mot, il serait plus exact de dire qu'il exerçait sur sa cosmo-énergie un contrôle instinctif - comme un archer qui encoche sa première flèche et vise juste dès le premier coup. C'est finalement le sommeil qui sortit vainqueur de cette compétition improvisée en le fauchant en pleine méditation pour le faire sombrer dans l'inconscience. Un sommeil réparateur dont il aurait grand besoin. Ainsi donc fut-il mené jusqu'aux appartements de l'un des amiraux en faction sur demande de ce dernier.

Quelques heures plus tard le jeune trouble fête levait la tête d'un oreiller.
…Que comptez-vous faire de moi ?
Nullement décontenancé, le bambin arborait un sang-froid qui forçait le respect. Son hôte arqua un sourcil pour mieux le gratifier d'un chaleureux sourire.
…Je dois dire que ce n'est pas la question à laquelle je m'attendais. Qui je suis et où nous sommes t'intéresse donc si peu ?
…J'imagine que nous sommes quelque part au Sanctuaire de Poséidon et je vois à votre armure que vous êtes un de ses marinas. Je n'ai pas besoin d'en savoir plus.
… Analyse pertinente. Difficile de croire que tu sois si vif d'esprit sachant qu'il a fallu que tu mettes en déroute beaucoup des nôtres avant de pouvoir t'amener ici.
…Je déteste qu'on me touche quand je médite, même si je conçois que l’endroit était mal approprié pour cela, je pensais être suffisamment à l’écart..

Le garçon se rembrunit sans plus en rajouter. De toute évidence il y avait eu vice de procédure et le marina ne s'en offusqua pas, voyant là un caractère bien trempé. En dépit des penchants belliqueux démontrés plus tôt son jeune vis-à-vis avait la tête sur les épaules et n'avait pas blessé par plaisir. Il n'avait pas besoin d'en savoir plus pour être rassuré sur son compte et reprendre un dialogue qui pourrait bien s'avérer des plus intéressants.

…Je vois. Puisque tu ne prends pas les devants je vais le faire à ta place. Qui es-tu et d'où viens-tu ?
…On me nomme Saar Dyne. J'ai grandi dans la forêt non loin d’ici. Le reste ne vous regarde pas, tout ce que vous avez besoin de savoir est que je suis ici de mon plein gré. Les détails ne concernent que moi.

Le ton et l'emphase étaient déstabilisants de la part d'un gamin de cet âge. Sa maturité forçait le respect même si son sale caractère apparent évoquait facilement les caprices de l'enfant. Avoir grandi dans un environnement sauvage aurait pu laisser des séquelles mais il n'en était rien et c'était d'autant plus admirable de lui découvrir un tel aplomb.

Quel âge as-tu Saar Dyne ?
…Douze ans.
…Parfait.
…En quoi est-ce parfait ?
…C'est l'âge à partir duquel nous sommes autorisés à prendre les apprentis. J'ai eu beau suggérer qu'on les prenne au berceau ils ont refusé en avançant que ne pas savoir marcher était un handicap pour créer des crevasses d'un coup de pied. En conséquence je vais procéder à ton inscription.
…Euh... Je n'ai pas mon mot à dire ?
… Ce n'est pas pour cela que tu es ici ?
…J’imagine que si.

Le silence s'abattit comme une chape de plomb et laissa les deux acteurs de cette scène se regarder en chien de faïence sans que ni l'un ni l'autre n'ose reprendre la parole.

…Qu'est-ce que j'ai à y gagner ?
…Et moi qui croyais que les gamins de ton âge donneraient tout pour se pavaner en armure !
…La paix et la justice pour les habitants de ces contrées est ma seule ambition !
…Très bien. Ce lit est à toi, pour cette nuit, il y a une coupole de fruit sur la table d'à côté si tu as besoin de reprendre des forces. Je te laisse, ne tarde pas à te rendormir car tu auras besoin d'être en pleine forme dès demain.
…Je n'ai pas dit que j...
…Je ne me souviens pas t'avoir demandé ton avis !

Plus que de se demander si c'était à prendre au sens de la plaisanterie où s'il devait y voir un ton péremptoire, c'est l'intonation qui y fut mise qui coupa tout élan à Saar Dyne. Pour l'heure il faisait partie des rares élus à avoir passé la nuit dans la maison d’un Amiral, même s'il n'était en rien conscient de ce privilège lorsque l'épuisement le plongea dans un sommeil sans rêves, le ventre plein.

........

Cinq ans avaient passé…

Un mince sourire fendit les lèvres de l'adolescent. En l'espace de quelques années il s'était transformé et n'avait plus rien à voir avec ce qu'il était lors de son premier jour ici bas. L'entrainement avait eu plus d'une fois des allures de descente aux enfers mais il n'était pas mécontent d'avoir persévéré pour être aujourd'hui ce qu’il est...

La première chose que l'on remarque chez le jeune adolescent ce sont ses yeux. Ils brillent d'un éclat à la fois surnaturel et insondable. La lueur qui s'en dégage est si pure, qu’ils semblent pénétrants. Si bien que soutenir son regard donne le sentiment d'avoir mis son âme à nu pour qu'il puisse y lire comme dans un livre ouvert. Et si leur couleur n'est pas sans rappeler les forges d’Héphaïstos, ils hébergent pourtant la douce chaleur de la compassion.

Tout dans son attitude met en avant un air bienveillant. Sympathique et avenant, il est fréquent de le voir afficher un énigmatique sourire en coin dont lui seul connaît les raisons. En effet il demeure assez mystérieux et sa vie passée n'est que mystère.
Il n'a pas la rancune tenace ni même la colère facile et briser sa bonne humeur relève du miracle. Cela n'arrive à vrai dire que sur le champ de bataille dans la mesure où il répugne à tuer. Aussi préférera-t-il infliger le déshonneur que la mort et ce même si cela veut dire se faire planter des couteaux dans le dos à la première occasion par ceux qui ne toléreront pas d'avoir été épargnés.

Mais il n'en reste pas moins un éphèbe, ses traits juvéniles mettant en valeur son air sympathique et avenant. Le port altier et le verbe aiguisé, tout semble lui attribuer des qualités de jeune homme de bonne famille mais peut-être n'est-ce que de la poudre aux yeux. Ses membres longs et fins ne font que corroborer une agilité et une souplesse que l'on repère dans tous ses mouvements, dont la grâce n'est plus à prouver.

Une adresse qui devient facilement mortelle une fois le pied posé sur le champ de bataille et rend chacun de ses combats magnifique ne fut-ce que pour ses réflexes surhumains et la minutie qu'arborent ses arcanes. Même la frénésie de l'affrontement ne suffit pas à nuire à cette prestance naturelle et spontanée dont lui-même ne semble pas avoir conscience…

............

Je me souviens de ces rêveries innocentes, de ce ciel si bleu qu'on l'aurait cru fait d'eau. Je me souviens de cet endroit empli d’insouciance et de la paix qui y régnait, de la passion qui me prenait aux tripes, je me souviens de mon maître. Ceci n'est aujourd'hui plus que souvenirs et ces beaux jours m’ont quitté.

Mais il n'appartient qu'à moi de les ramener sur cette terre à n'importe quel prix, même celui de ma vie... Je me souviens pourquoi je suis parti.


Dernière édition par Saar Dyne le Mar 17 Avr 2012 - 7:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saar Dyne   Dim 15 Avr 2012 - 0:00

Je ne sais pas si ce n'est qu'une partie, mais j'aime beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Sabazios
Apprenti-marinas
Apprenti-marinas
avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 29/03/2012

MessageSujet: Re: Saar Dyne   Mar 17 Avr 2012 - 7:55

bon j'en ai rajouté un peu Wink

Plus tard je développerai probablement ses techniques de combats... enfin quand j'aurais une idée originale Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saar Dyne   Ven 20 Avr 2012 - 12:39

Niquel =)

C'est deja tres bien de ta part, tu auras le temps de dévelloper avec les quêtes ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saar Dyne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saar Dyne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saar V
» GIANT-MAN & LA GUÊPE (Giant-Man & The Wasp)
» Crimson Cowl et les Maîtres du Mal II .
» Lettre QSL de SAAR ANTENNA en MW
» FSG Saar S-72

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GodWarriors - Le Sanctuaire Sous-Marin :: Forum RP :: [RP] Background du Clan et des Marinas-
Sauter vers: